28. mars 2018
Tout d’abord je vais enfoncer quelques portes ouvertes en toute conscience et croyez bien que si je m’adonne à cet exercice un peu démago c’est parce que j’ai un seul objectif : celui de vous sensibiliser. Et pour ça il faut revenir à ce qui nous rassemble, à ce qui nous lie nous les interprètes ou les traducteurs de tous bords, les diplômés, les certifiés, les pas-encore et les jamais, les langues des signes ou les langues-de-l’ONU, les cabines, les chuchoteurs free-styles, les traducteurs
15. janvier 2018
Depuis que je travaille sur l’interprétation de service public, mon parcours de recherche me pousse de plus en plus vers l’épineuse question de l’interprétation lors des demandes d’asile et de protection internationale. Je passe beaucoup de mon temps à rencontrer et à interroger les différents acteurs de ce domaine-là, qu’ils soient interprètes, militants associatif, avocats, juristes, ou accompagnants. Mon objectif est de réfléchir à une formation

10. décembre 2017
Il y a quelques mois est sorti un roman policier dont vous avez surement entendu parler, La daronne ou l’histoire de Patience Portefeux, traductrice-interprète arabe-français pour les services de police qui s’embarque dans une sombre affaire de trafic de drogue (je ne vous en dis pas plus). Ce roman de Hannelore Cayre est à lire absolument. Premièrement pour l’histoire, mais aussi parce qu’en tant qu’interprète on mesure la portée des passages un tantinet rugueux sur la situation des interprètes
25. octobre 2017
Depuis quelques temps on ne peut pas passer à côté de ce phénomène extraordinaire où la parole des femmes s’est faite collective pour prendre un peu de place dans l’espace public. Je profite de cet élan pour parler de la situation des femmes qui ne peuvent pas encore prendre la parole, soit parce qu’elles sont étrangères et ne connaissent pas encore le français, soit parce qu’elles sont sourdes. Leur parole doit alors être traduite pour être entendue, dans le meilleur des cas c’est un ou une

19. août 2017
C'est bien connu, le mois d’août est réputé pour que tout se passe sans que personne n'y fasse vraiment attention. Je ne jette la pierre à personne, quand j'ai la chance d'être en vacances, je ne regarde pas la télé et je débranche tous les wifis, facebook et tutti quanti. Je lis la presse, à l'ancienne ! Et là, je tombe sur ces quelques lignes parues dans le Libération du 9 août titré : "Expulsions locatives, on est les passagers clandestins de nos propres vies" signé par Rico Rizzitelli.
30. mai 2017
Aujourd'hui j'étais l'invitée d'Yvan Amar pour son émission "La danse des mots" sur RFI. C'était un honneur pour moi de participer (EN DIRECT !) à cette émission que j'aime beaucoup pour parler d'interprétation et bien sûr de mon ouvrage. C'était aussi ma première fois à la radio, exercice pas si simple mais vraiment passionnant ! Merci à toute l'équipe de #RFI

21. avril 2017
Il y a quelques jours de cela, je jetais un œil distrait sur LCI quand la ligne Flash en bas de l’écran m’a littéralement happée. Il était écrit « Fillon : l’immigration sans assimilation doit être stoppée ». C’était apparemment la phrase choc qu’il avait prononcée lors de son meeting du jour et la citation allait et venait en bas de l’écran comme une bonne nouvelle. Je n’ai pu m’empêcher de faire immédiatement le lien avec notre profession d’interprète et de penser aux conséquences de ce...
02. avril 2017
Dans la grande famille des interprètes, il y a les interprètes de conférence, les interprètes d’affaires, de liaison, de service public, ceux qui interprètent entre langues vocales, en langue des signes, en langues de petites diffusion, la liste est encore longue... Le monde ne fonctionnerait probablement pas sans eux. Nos collègues interprètes de conférence contribuent à la réussite de réunions internationales et nos collègues interprètes de service public permettent à ceux qui ne parlent pas..

01. mars 2017
Pour ceux et celles qui ne la connaissent pas, Seleskovitch est à l’interprétation ce que Brassens est à la chanson, Hendrix à la guitare ou Céline Dion à la proue d’un bateau : la base. Une base tranquille, simple mais révolutionnaire, un peu radicale parfois, mais vers laquelle on revient toujours. Elle et Lederer ont été à l’origine de la théorie interprétative de la traduction, la TIT, et elles ont largement contribué à installer les translation studies – la traductologie – comme...
13. février 2017
Depuis une dizaine de jours, le collectif #acces­_cible fait beaucoup de bruit en France sur les réseaux sociaux pour dénoncer la non-accessibilité de la campagne présidentielle aux citoyens sourds et malentendants. Ce qui m’a d’abord frappée et que je trouve remarquable dans l’émergence de ce collectif, c’est qu’une telle initiative ait réussi à mobiliser aussi rapidement des milliers de gens. Car les sourds comme tout un chacun ont le droit de suivre la campagne, d’en comprendre les enjeux...